Antilope aux pays des livres

A great WordPress.com site

L’épreuve d’une mère

Ma tatate  m’a donné ce livre lors de ma dernière visite à Nantes, et ce fut pour moi une agréable découverte.

L’epreuve d’une mère de Steven Mosher.

 

Quatrième de couverture :

« La politique de l’enfant unique, ébauchée par Deng Xiaoping dans son discours de 1979, était dès 1981, appliquée dans toute la Chine. La politique technique du planning familial a suivi deux ans plus tard, prescrivant que l’on pose un stérilet à toute femme en âge d’être enceinte et ayant déjà un enfant, que l’on stérilise les couples ayant deux enfants et que l’on avorte les femmes enceintes sans autorisation … La plupart pour ne pas dire la totalité de ces actes chirurgicaux, ont été imposés par la force. »

Mon avis :

Ce livre nous montre la cruauté de la politique Chinoise, surtout sur la liberté de s’exprimer et aussi et bien plus sur le contrôle des naissances, qui m’a horrifié, ce que j’ai pu en lire est bien pire que tout ce que j’avais imaginé.

Steven Mosher dans le cadre de compléter son doctorat à l’université de Stanford à été le premier à faire un rapport sur la nature coercitive de contrôle de la population de la république populaire chinoise. Il est actuellement directeur du centre d’études asiatiques à l’institut de Claremont en Californie. Il a d’ailleurs écris plusieurs libres sur la Chine.

Il à écrit ce libre en relattant les paroles de Chi-Ann sur le papier, et il l’a égelement aidé dans son parcours pour obtenir l’asile politique.

Chi-Ann est bien entendu un nom d’emprunt, il aurait été trop dangereux pour elle et sa famille de donner des informations permettant de l’identifier ou d’identifier sa famille.

L’Epreuve d’une mère est un livre boulversant, rempli d’hommes et de femmes humiliés, battues, condamnés à mort sur de simple rumeur, de stérilisations et d’avortements forcés, les avortements ce pratiquant jusqu’à la naissance de l’enfant, dès que l’enfant nait le praticien lui enfonce une seringue au niveau de la fontanelle avec un liquide qui détruit le cerveau du bébé et conduit à sa mort en quelques minutes, et ce devant les mères qui restent impuissantes.

Chi-Ann travaille au planning familial, son endoctrinement à commencer dès le lycée, elle croit en ce qu’elle fait, elle s’occupe des femmes et leur explique les différents moyens de contraception et au départ travaille aussi pour leurs hygiène intime, puis elle doit commencer à faire les avortements, lors de son premier avortement quant elle a regarder le foetus elle a compris ce qu’elle faisait.

Ce livre est un témoignage de la terreur qui peut accompagner la vie quotidienne dans la chine d’hier et d’aujourd’hui. Chi-Ann à été des deux cotés, L’agresseur puis la victime.

En chine chaque naissance est examiné, et pour faire un enfant il faut demander une autorisation, et chaque ville les délivres au compte goute, car moins de naissance egale une meilleure note pour la ville, de plus les autorisations ne sont valables qu’une année, ce qui est vraiment terrible quand on sait que certains couples mettent plusieurs années à faire un enfant. Les garçons sont plus désirés que les filles, dans le livre on nous relate l’histoire d’un couple avec une petite fille de 3 ans environ, comme ils ne peuvent pas faire de garçon , ils assassinent leur fille pensant ainsi être libre de faire un garçon, mais la folie les gagnes et ils avouent leurs crimes, ils sont ensuites condamnés à morts.

Chi-Ann à un garçon, mais elle rêve avec son mari d’une fille, elle pense qu’on lui laissera le droit d’avoir un second enfant, mais quand elle tombe enceinte les autorités ne voient pas les choses de la même façon, elle est donc contrainte de se faire avorter car on a menacé son mari de ne pas avoir sa bourse pour partir étudier aux Etats-Unis.Et on a aussi menacé d’autres membres de sa famille, le docteur refuse car elle à une infection et risque la septicémie, mais la femme du planning familial demande à ce qu’un autre docteur vienne, et le second avorte Chi-Ann.

Son mari à enfin sa bourse pour partir étudier aux Etats-Unis, il est très difficile de sortir du pays, Chi-Ann reste 3 ans sans voir son mari, et demande régulièrement des autorisations pour se rendre là bas, un jour elle arrive enfin à avoir une autorisation pour elle et son fils, avec les billets d’avion. Son séjour est prévu pour une durée de deux ans.

Chi-Ann tombe enceinte sur le territoire américain et demande à une amie par courrier ce qu’il en est de la politique de l’enfant unique quand on vit à l’étranger, mais la réponse est sans équivoque, elle doit se faire avorter, surtout qu’elle à signer un document en Chine comme quoi elle ne fera pas d’autres enfants.

La mère de Chi-Ann lui dit de ne jamais rentrer en Chine et de garder cet enfant, puis elle envoie une lettre contradictoire écrite sous la menace, puis Chi-Ann et son mari sont menacé, harcelé comme la famille de Chi-Ann resté en chine. Ils décident de garder cet enfant, et demandent l’asile politique car si il rentre ils savent à quoi s’attendre de la part du gouvernement chinois.

C’est avec l’aide de Steven Mosher qu’ils auront l’asile Politique, mais désormais leur retour en chine est impossible et ils ne pourront jamais revoir leur famille.

Un livre magnifique, boulversant, que je recommande fortement.

Informations :

Titre : L’épreuve d’une mère

Auteur : Steven Mosher

Editeur : France Loisirs

Nombre de pages : 285

Publicités

Navigation dans un article

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :