Antilope aux pays des livres

A great WordPress.com site

Archives mensuelles de “septembre, 2012”

Réception swap personnalisé !

Il y a quelques temps je me suis inscrite au swap personnalisé organisé par Nancy, pour ce swap on choisisait le genre que l’on souhaitait, moi j’ai choisi bit-lit et dystopie, ma binôme Line66 m’a énormément gatée :

Dans le colis il fallait :

2 livres sur le genre choisi par votre swappé
1 livre au choix venant de la WISH-LIST de votre binôme.
1  marque- pages en rapport avec le genre choisi
1 petite carte qui explique vos choix de livres, etc ?
1 DVD sur le genre choisi.
1 (petite ou grande) surprise sur le genre choisi
1 gourmandise à déguster devant le livre ou le dvd.

Et avant hier j’ai reçu mon colis voici donc ce que ma chère binôme m’a envoyé :

à l’ouverture du colis je fais waouh, du papier de soie enveloppe le tout et des plumes sont éparpillées un peu partout, le colis est dans de belles couleurs rouges et noirs, les couleurs préférées de ma swappée.

je suis ébahie devant le nombre de paquets !

Voici toutes les gourmandises, pour mon fils les bonbons et les chocos, et moi j’ai déjà mangé les Mikado, j’aime tellement ça que je n’ai pas  résister.

Le blu-ray de Génération Perdue qu’on a regardé hier soir avec mon chéri, et Line à reçu le dvd du même film par moi, comme quoi les grands esprits se rencontrent.

De très jolies marques pages fait par Line et deux autres, celui du ceuilleur de fraises et des aventures d’Alexia Tarabotti.

les surprises, j’ai adoré l’éponge de douche, un plaisir, parcontre le berlingot il était percé, donc je n’ai pas pu le prendre en photo.

La carte postal, il y avait aussi une lettre que j’ai ouverte en dernier !

En ouvrant les livres j’avais des étoiles plein les yeux,  4 livres et tous de ma wish-list, Line tu ne pouvais pas me faire plus plaisir.

– Les aventures d’Anita Blake, tome 5 : le squelette sanglant, je viens juste de terminer le tome 4 et j’ai hâte de repartir dans les histoires d’Anita, et de voir sa situation amoureuse entre Richard et Jean-Claude, que du bonheur !

– Psi Changeling, ca fait un moment que j’entend parler de se livre et que je voulais le lire, maintenant ca va être possible, mais dès 4 je ne sais pas par lequel je vais devoir commencer.

– Charley Davidson, qui va être une découverte, le synopsis me plaît et je pense que ce livre va me plaire tout autant.

– Divergent, alors là je voulais le lire depuis un petit moment déjà, j’ai téléchargé un extrait avec Ibook, et comme j’avais deja pas mal de livres à lire je me suis dis que j’attendrais pour me le prendre, et quand je suis allé à ma librairie il était tout corné, et pour un livre neuf ca ne le fait pas ! Donc voila je suis aux anges, le père noël est passé plus tôt que prévu mais que du bonheur.

Alors un énorme MERCI à Line66 et à Nancy pour l’organisation de ce swap.  Et j’espère que le colis que Line aura reçu de moi lui aura fait également plaisir, mais quand je vois le sien et le mien je me dis que c’est difficile.

Perpignan, mon amour …

Encore un grand merci Laurent de m’avoir offert ton livre, j’ai mis longtemps avant d’en ouvrir ses pages car je savais que mes larmes couleraient… forcément.

Perpignan, mon amour …

Quatrième de couverture :

Toi, une jeune femme de vingt ans, doit déjà affronter l’idée de sa mort qu’elle sait si proche.
Ultime contretemps, elle rencontre Moi, un jeune homme un peu plus agé qu’elle.
Tous deux se découvrent ensemble la signification du mot aimer…
Toi hésite entre le désir de vivre cette passion et le choix légitime de la solitude
Moi, devine l’existence d’un lourd secret et voudrait accompagné la femme qu’il aime.
Depuis « Perpignan, mon amour … » jusqu’à Barcelone se poursuit ce voyage intime entre une femme et un homme, l’un comme l’autre impuissant face aux incohérences de la mort.

Mon avis :

Un bout de vie, une leçon aussi, des moments fort entre deux êtres fait pour s’aimer dès le premier regard, pourtant la vie se rappelle à nous avec son humour noir, nous savons que rien n’est acquis et surtout pas notre droit à la vie,

Laurent Boyet se livre ici sur un passage de sa vie, une rencontre qui l’a bouleversé et qui malgré le temps ne s’efface pas.  Une blessure encrée au plus profond de lui, une tragédie et un amour immortel, car même au delà de la mort certaines choses ne disparaissent pas.

Cela fait à peu près un an que je l’avais dans ma bibliothèque mais pour nous l’année 2011 n’était pas la meilleure et je ne me sentais pas la force de lire cette histoire, il y a des moments dans la vie où nous nous sentons prêt pour écrire ou lire des passages, des livres qui nous le savons vont nous soulever intérieurement, et c’est ce que Perpignan, mon amour … m’a fait.

Réfléchir encore et encore sur des choses que nous trouvons tellement importante et qui sont tellement futiles, sur le sens de la vie et de la mort, sur notre droit à avoir le choix, car après tout il s’agit de notre être, devons nous souffrir, attendre et mourir quand nous savons la maladie déjà si profondément en nous, ceci est un choix bien personnel, et son choix à elle est compréhensible de bien des manières. Je viens de lire ces 145 pages dans ma journée, et après avoir malgré moi versé des larmes, pour le passé, le présent et le futur, sur cette jeune fille à peine devenue femme, partis dans un autre monde, je suis bouleversée, et je dois dire Merci, merci pour avoir livré ce passage de ton histoire, moment tellement intime de ta vie, de sa vie à elle aussi, et de nous avoir fait voyager au rythme de Perpignan, Barcelone, Paris et Montréal. Et malgré toutes ses douleurs que ton coeur à ressenti, et qu’il doit ressentir encore à certains moments tu as continué ton chemin, et la vie t’a offert deux magnifiques petits garçons, et une femme magnifique que tu aimes à la folie. Et du haut de son étoile elle veille sur toi et les tiens !

Un livre bouleversant, nous ne pouvons qu’être émus, c’est une leçon de courage. Un roman à lire et à offrir.  Une histoire belle, et tellement triste.

Prix Méditerranée Roussillon, mention spéciale.

Informations :

Auteur : Laurent Boyet

Titre : Perpignan, mon amour …

Editeur : Cap Béar

Nombre de pages : 145

Prix : 14€

mes futurs achats livresques :

C’est avec grande impatience que j’attend la sortie de certains livres pour pouvoir les acquérirs pour mon plus grand bonheur :

Lily Bard tome 3, qui sort le 12 septembre

l’école de la nuit tome 2, qui parâit aussi le 12 septembre

le grand mort tome 4, à paraître le 17 octobre

Mercy Thomson aux éditions France Loisirs qui doit normalement sortir cet automne.

le sang du dragon tome 6, qui sort le 12 septembre

Anita Blake, tome 3 !

Voici ma LC du tome 3 d’Anita Blake, je l’ai lu au mois de juillet, et j’ai comme les tomes précédent beaucoup aimé, voici donc

Anita Blake tome 3 : le cirque des damnés

Quatrème de couverture :

Je vous le dis franchement : je stresse! Nous vivons vraiment clans un univers IM-PI-TOYABLE ! Prenez par exemple Jean-Claude, propriétaire, entre autres, du Cirque des Damnés, une boîte branchée des plus rentables. Eh bien, il n’est entouré que de gens qui veulent soit lui faire la peau, soit prendre sa place, voire les deux. Tous des vampires, bien sûr, avec des dents qui rayent le parquet. Vous me direz que, même s’il a le sens de l’humour, J.-C., lui aussi est un vampire et que sa principale ambition semble être de faire de moi son esclave. Peut-être finalement devrais-je laisser les loups-garous et autres se dévorer entre eux. Et plutôt me consacrer à empêcher mes chers zombies de nuire…

Mon avis :

Pour cette troisième aventure nous retrouvons avec grand plaisir Anita et ses acolytes dont le vampire Jean-Claude, qui suite à la mort de la reine vampire de la ville est devenu le maître vampire de la ville, et ce nouveau statut lui vaut des tas d’ennemis qui veulent sa « mort  » pour prendre sa place. Comme dans les autres tomes pas un instant de répis pour Anita qui manque crucialement de ses heures de sommeil, entre un vampire qui lui fait des avances (Il s’agit oui oui de Jean-Claude) d’un autre qui essai de la faire tuer, mais heureusement « ou » malheureusement pour elle, elle a reçu deux Jean Claude de des quatres marques vampiriques. Anita doit faire face à des ennemis plus que redoutable dont une femme serpent qui sort tout droit de la mythologie.

Nous découvrons aussi dans ce tome un nouveau personnage qui va prendre de plus en plus d’importance aux yeux d’Anita, il s’agit de Richard Zeeman qui à lui aussi un secret, et l’on découvre une Anita en passe de devenir amoureuse.

Parcontre ce qui m’enerve un peu depuis le premier volume c’est le rapprochement incéssant avec une certaine marque de sport, à croire qu’elle est sponsorisé par cette célèbre marque pour la publication de son livre.

Informations :

Titre  : Anita Blake tome 3 : le cirque des damnés

Auteure : Laurell K.Hamilton

Editeur : Pocket, Milady

Format : poche

Nombre de page : 380

A suivre le tome 4 : Lunatic café

5u92z_tqt05E7jvl3RS0lJpa7Lo

Le Livre sans Nom !

Un super livre que je rentre dans mon challenge « où sont les hommes »

Le livre sans nom d’Anonyme !

Quatrième de couverture :

Santa Mondega, une ville d’Amérique du Sud oubliée du reste du monde, où sommeillent de terribles secrets.
Un serial killer qui assassine ceux qui ont eu la malchance de lire un énigmatique livre sans nom. La seule victime encore vivante du tueur, qui, après cinq ans de coma, se réveille, amnésique. Deux flics très spéciaux, des barons du crime, des moines férus d’arts martiaux, une pierre précieuse à la valeur inestimable, un massacre dans un monastère isolé, quelques clins d’oeil à Seven et à The Ring, et voilà le thriller le plus rock’n’roll et le plus jubilatoire de l’année ! Diffusé anonymement sur Internet en 2007, cet ouvrage aussi original que réjouissant est vite devenu culte.
II a ensuite été publié en Angleterre puis aux Etats-Unis, où il connaît un succès fulgurant.

présentation de l’éditeur : «Diffusé anonymement sur Internet en 2007, cet ouvrage aussi original que réjouissant est vite devenu culte. Il a ensuite été publié, d’abord en Angleterre puis aux États-Unis, où il    connaît un succès fulgurant.
L’identité de l’auteur demeure inconnue à ce jour …
Beaucoup d’hypothèses circulent sur le Web, suggérant le Prince Charles, David Bowie et même,  Quentin Tarantino …
Une suite au roman a été publiée en 2009, par le même auteur, qui ne veut toujours pas divulguer son nom … Le mystère demeure. Pourquoi refuse-t-il toujours, 3 ans après, et malgré son    succès, de dévoiler son nom ?

Mon avis :

Un roman noir jubilatoire, regorgeant de testostérones, de clichés et de références cinématographiques, des antihéros drôles, attachants, énervants, complètement barges.

Une histoire qui commence normalement sur une île d’Hubal dans un monastère avec deux moines envoyé dans la ville mystérieuse de Santa Mondega en Amérique du Sud, ville qui ne figure nulle part sur les cartes, où 5 ans auparavant quasiment la totalité de la ville à été assassiné par le Bourbon Kid, lors de l’éclipse totale, on l’aura compris dans ce livre western moderne, sur fond de fantastique ce mélange plusieurs genres, hommes armés et complètement timbrés, bagarres à tout va, meurtres gore, un livre sans nom d’un auteur anonyme, une pierre de lune avec des pouvoirs magiques, et surtout les personnages qui sont excellents et bien trouvés.

Les deux premiers que nous rencontrons c’est les deux moines : Pito et Kile, deux gentils qui ne connaissent absolument rien au monde extérieur, et qui lors de leur arrivé à Santa Mondega vont faire la connaissance de Sanchez le patron du Tapioca (bar où se déroule une bonne partie du livre). Sanchez est là pratiquement à chaque intrigue mais il est observateur, il prend rarement part à l’action. Il y a 5 ans il a sauvé Jessica qui avait reçu plus de 30 balles du Bourbon Kid, dans le coma il l’avait mis en garde à son frère Thomas et sa belle sœur, qui au réveil de la belle Jessica ont été sauvagement assassiné. Jessica ne se souvient de rien, elle ne sait pas qui elle est, mais sous son apparence de douce jeune femme ce cache un terrible secret. Elle rencontre Jefe chasseur de Prime qui possède au départ la pierre de lune, mais c’est sans compter sur les sympathiques habitués du bar comme Marcus la fouine.

Nous retrouvons aussi des personnages un peu atypiques comme le sosie d’Elvis, qui est un impitoyable tueur à gages, mais pas pour longtemps …

Les amoureux Dante et Kacy, alors eux ils m’ont un peu tapé sur les nerfs, Dante est tellement stupide que cela en est énervant, Kacy quant à elle, elle est trop amoureuse de Dante mais elle le canalise beaucoup, et quand ils tombent sur une valise de 100 000 $ et une pierre dangereuse elle raisonne Dante pour s’en débarrasser le plus vite possible.

Il y a aussi les inspecteurs Jensen (enquêteur du paranormal) envoyé de loin pour mener une mission à Sanda Mondega et le coéquipier qu’on lui attribue d’office Somers (qui est obsédé par le Bourbon Kid)

Nous avons aussi la Dame Mystique, voyante de Santa Mondega qui vit dans une roulotte, Rodéo Rex le tueur à gages du seigneur, qui tue vampires et autres bêtes du surnaturel, El Santino et ses deux acolytes qui font froid dans le dos, et qui sont vraiment craint de tous, surtout pour El Santino.

Et surtout le Bourbon Kid celui qui après un verre de Bourbon devient un tueur sanguinaire que plus rien ni personne n’arrête !

Dans ce livre toujours en actions, pas un seul moment de repos pour la petite ville d’Amérique du Sud, des meurtres vraiment affreux, les cadavres ont la langue arrachés et les yeux énuclées, horrible, et on les retrouves aussi parfois au plafond accrochés aux ventilos. Des fusillades en veux tu en voilà. On lis ce livre comme on regarde un film, les 500 pages passent très vite, on ne peine pas un seul instant, l’action est débordante, et de plus ce livre nous fait rire, pour moi c’est un véritable coup de cœur, on le compare à Tarentino et ce n’est rien de le dire car c’est tout à fait ça, et à Rodriguez je dirais aussi, un film de greenhouse, un livre qui mériterait son adaptation au cinéma.

Allez un petit bourbon et puis s’en va !

Informations :

titre : le livre sans nom

auteur : anonyme

éditeur :  le livre de poche / Sonatine

prix : 8.90€

nombre de page : 500

Navigation des articles