Antilope aux pays des livres

A great WordPress.com site

La voleuse de livres

Un magnifique livre de Markus Zusak pour la lettre Z dans le cadre du challenge ABC de nanet

9782266175968

 

Quatrième de couverture : 

Leur heure venue, bien peu sont ceux qui peuvent échapper à la Mort. Et, parmi eux, plus rares encore, ceux qui réussissent à éveiller Sa curiosité. Liesel Meminger y est parvenue. Trois fois cette fillette a croisé la Mort et trois fois la Mort s’est arrêtée. Est – ce son destin d’orpheline dans l’Allemagne nazie qui lui a valu cet intérêt inhabituel ou bien sa force extraordinaire face aux événements ? A moins que ce ne soit son secret… Celui qui l’a aidée à survivre. Celui qui a même inspiré à la Mort ce si joli surnom : la Voleuse de livres…

 

Mon avis : 

Dans ce roman le plus surprenant est sans aucun doute le narrateur, des plus étranges et des plus redouté car il s’agit de la mort elle même qui vient nous compter l’histoire de Liesel Meminger une petite fille de 9 ans à l’aube de la seconde Guerre Mondiale. L’histoire commence donc en Allemagne en 1938 et se termine avec la fin de la guerre, cependant l’épilogue nous amène à l’époque actuelle pour nous parler de la fin de Liesel.  Les mots ont une importance extrême dans ce récit, quand Liesel arrive chez ses parents adoptifs elles ne sait ni lire ni écrire, et pourtant elle arrive chez les Hubermann ses parents adoptifs avec son premier livre qu’elle à volé lors de l’enterrement de son petit frère : le manuel du fossoyeur, c’était la première fois que Liesel côtoyait la mort. Avec Hans elle va apprendre à lire et à écrire, elle passera de nombreux moment dans la cave à cette fin.

Tout au long du livre nous partageons l’existence de Liesel, de Rosa sa mère adoptive qui parait dure et froide au départ mais qui cache un véritable coeur rempli d’amour, de Hans son père adoptif qui fait tout pour la rendre heureuse et la rassurer. De Rudy son premier ami un jeune garçon charmant et en admiration devant Liesel. Et un autre des personnages très important est Max le jeune garçon juif cachés pendant un temps chez les Hubermann dans leur cave.

J’ai pleuré en tournant les pages de ce livre, cela ne m’arrive pas souvent, mais il y a tellement d’émotion dans cette histoire qu’elles ont coulés toutes seules. Un magnifique roman, une histoire poignante à lire et à faire lire.

voici une autre couverture du livre pour une version étrangère que j’ai beaucoup aimé :

the-book-thief-1

frise_coeur7

 

 

Informations : 

Titre : la voleuse de livres

Auteur : Markus Zusak

Editions : poket

Nombres de pages : 632

Genre : Historique / drame

banni_reabc2014_al_atoire1

164476bannire

Publicités

Navigation dans un article

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :