Antilope aux pays des livres

A great WordPress.com site

Archives mensuelles de “décembre, 2014”

Swap nuit noir avec un vampire

Voici déjà un bon mois que j’ai reçu le swap nuit noir avec un vampire,
J’étais en binôme avec Soukki qui m’a beaucoup gâtée

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/c44/37905200/files/2014/12/img_0069.jpg

Voici le colis une fois déballé

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/c44/37905200/files/2014/12/img_0068.jpg

Les livres :

– Queen Betsy tome 1 et tome 2 : je ne connaissais pas, mais j’ai déjà dévoré le tome 1, j’ai beaucoup aimé la fraîcheur de ce tome.

– Anita Blake tome 7 et tome 8 : j’adore cette série et j’ai hâté de me plonger dedans

Les gourmandises :

– une boîte de rocher Ferrero qui n’aura duré que le temps de la photo
– une canette de Coca-Cola

Les surprises :

– un livre de coloriage anti-stress et une pochette de feutre
– deux marques pages fait en origami par Soukki elle même

Merci à ma binôme pour ce swap qui m’a ravie !

76130663_p

Publicités

Minuit : l’egregore

pour mon dernier livre dans le cadre du challenge ABC de nanet j’ai mlu un livre de Jean Nicholas Vachon

pour la lettre V

minuit-13---l--gr-gore-no-1-345661

Quatrieme de couverture :

Ce n’est pas sans arrière-pensées que Félix Saint-Clair se joint à une battue sur le mont Wright, en vue de retrouver un petit garçon mystérieusement disparu dans la forêt ancienne. Depuis ses débuts comme journaliste, on ne lui a confié que des affaires sans intérêt et il espère s’approprier enfin un sujet plus juteux. Il sera comblé au-delà de ses espérances.

N’écoutant que sa fougue l’homme s’aperçoit trop tard qu’il vient de mettre le pied dans un engrenage dont il n’est pas prêt de se dégager. S’il s’en dégage jamais.

L’Égrégore est une œuvre de fiction inspirée de personnages et de phénomènes réels.

 Mon avis :

Un très bon polar, qui m’a tenu en haleine jusqu’a la fin, l’histoire est très bien écrite, et sachant que cette histoire est basé sur des faits réels ca fait peur.

Pour le moment 3 tomes sont sortis et je pense bien lire la suite, et je le recommande vivement, cette histoire est vraiment prenante et tres interessante. Même si on ne croit pas au paranormal on en arrive a se poser mille questions.

Livre que j’ai pris plaisir a lire sur l’ibook. Je pense qu’il est difficile à  trouver en format papier.

frise_coeur7

Informations :

titre : minuit 13 : l’Egregore

Auteur : Jean Nicholas Vachon

Editeur : Editions Michel Quintin

Nombre de pages : 328

genre : fiction

20140313-004408.jpg

Psycho Killer

Pour la lettre X de mon challenge ABC de nanet j’ai choisi un livre de l’eau auteur anonyme qui a déjà écrit la saga du livre sans nom.

Anonyme pour la lettre X

anonyme-psycho-grismetal

Quatrième de couverture :

Halloween, Twin Peaks, Dirty Dancing….avec son nouveau thriller, l’auteur du Livre sans nom rend un vibrant hommage aux films les plus terrifiants de la fin du siècle dernier !

Tout semble paisible à B Movie Hell, 3672 habitants. Jusqu’au jour où un tueur mystérieux portant un masque en forme de crâne, surmonté d’une crête iroquoise rouge, se mette à assassiner tranquillement certains des habitants de la ville. Le FBI confie l’affaire à un couple d’enquêteurs, Milena Fonseca et Jack Munson, surnommé le Fantôme, spécialiste des opérations clandestines. Bientôt de mystérieux liens apparaissent entre cette terrifiante série de meurtres et un projet top secret du Département d’Etat, l’opération Blackwash. Alors que la paranoïa s’empare de la ville, la collaboration entre le FBI et les autorités locales s’annonce difficile. Les habitants de B Movie Hell, bien décidés à garder leurs nombreux secrets, entendent en effet résoudre seuls et sans aide extérieure cette histoire aussi terrifiante qu’enigmatique.

Après sa tétralogie consacrée au Bourbon Kid, Anonyme nous offre un slasher jubilatoire en forme de clin d’oeil aux films de série B. Est-il possible d’y résister ?

 

Mon avis : 

J aimerai savoir pour assouvir ma curiosité qui se cache derrière Anonyme, et c’est livres passionnant, dans Psycho killer il rend hommage au film du genre tel que Halloween mais plus que surprenant aussi à Dirty Dancing.

L’histoire ce déroule dans un petit bled Sherwood Country, avec ses 3672 habitants, il faut être précis, et cette petite ville est dirigé par un mafieux local, Silvio Mellancamp.

Donc au départ il s’agit d’une petite ville tranquille un peu ringarde, placé comme dans un cliché dans une rétrospective des années 80.

Jusqu’a l’arriver de the red mohawk, avec sa crête rouge sur le haut du crâne, affublé d’un masque et de son couteau, hommage encore au film du genre (halloween et massacre à la tronconneuse).

J’ai adoré ce style brutal qui fait partie integrante du style d’Anonyme, contrairement au mivre sans nom ici on reste dans le normal, pas de mort vivant ou autre espece etrange. Juste de bon vieux humains.

Histoire bien addictive car j’ai eu beaucoup de mal à lacher prise alors qu’il était bien tard et je savais que le réveil sonnerais pas longtemps apres.

frise_coeur7

 

Informations : 

titre : psycho killer

Auteur : Anonyme

editeur : sonatine

genre : thriller policier

nombre de pages : 358

20140313-004408.jpg

 

Dublin street

Dans le cadre du challenge ABC de nanet j’ai lu un livre de Samantha Young pour la lettre Y

Dublin street de Samantha Young

image

Quatrieme de couverture : 

Hantée par le passé, délivrée par la passion.
Quand Jocelyn Butler pénètre dans le magnifique appartement de Dublin Street, elle croit vivre un rêve. Un cadre somptueux, un quartier agréable d’Édimbourg, et une future colocataire des plus adorables. Ellie Carmichael est certes un peu trop enjouée et curieuse pour le caractère secret de Jocelyn, pour qui se lier d’amitié avec autrui a toujours été une épreuve, mais elle lui est aussitôt sympathique. Son frère, en revanche… Beau comme un dieu, mais aussi arrogant que déstabilisant, Braden Carmichael fait voler en éclats son fragile équilibre. Car en plaquant tout pour venir s’installer en Écosse, la jeune femme espérait laisser derrière elle son passé tragique. Or la passion qui la lie bientôt au ténébreux Braden fait resurgir ses peurs les plus profondes, et les exorcise.

Mon avis :

Il y a plusieurs sujet avec lequel j’ai beaucoup de mal, surtout le deuil. Ses parents et sa petite sœur sont décédés quand elle avait huit ans. Et depuis elle a toujours eu du mal à montrer ses sentiments et à les extérioriser.

Meler histoire d’amour et deuil sujet délicat mais Samantha Young arrive ici avec brio a créer une harmonie.

Ici, on a vraiment une leçon de vie, et nous ne pouvons qu’aimer Jocelyne, qui nous fait vibrer tout au long du roman.

frise_coeur7

Informations :

titre : Dublin street

auteure : Samantha young

éditeur : j’ai lu

challenge : abc de nanet

nombre de pages : 409

banni_reabc2014_al_atoire1

Navigation des articles