Antilope aux pays des livres

A great WordPress.com site

Archives de la catégorie “Challenge ABC de Nanet”

Psycho Killer

Pour la lettre X de mon challenge ABC de nanet j’ai choisi un livre de l’eau auteur anonyme qui a déjà écrit la saga du livre sans nom.

Anonyme pour la lettre X

anonyme-psycho-grismetal

Quatrième de couverture :

Halloween, Twin Peaks, Dirty Dancing….avec son nouveau thriller, l’auteur du Livre sans nom rend un vibrant hommage aux films les plus terrifiants de la fin du siècle dernier !

Tout semble paisible à B Movie Hell, 3672 habitants. Jusqu’au jour où un tueur mystérieux portant un masque en forme de crâne, surmonté d’une crête iroquoise rouge, se mette à assassiner tranquillement certains des habitants de la ville. Le FBI confie l’affaire à un couple d’enquêteurs, Milena Fonseca et Jack Munson, surnommé le Fantôme, spécialiste des opérations clandestines. Bientôt de mystérieux liens apparaissent entre cette terrifiante série de meurtres et un projet top secret du Département d’Etat, l’opération Blackwash. Alors que la paranoïa s’empare de la ville, la collaboration entre le FBI et les autorités locales s’annonce difficile. Les habitants de B Movie Hell, bien décidés à garder leurs nombreux secrets, entendent en effet résoudre seuls et sans aide extérieure cette histoire aussi terrifiante qu’enigmatique.

Après sa tétralogie consacrée au Bourbon Kid, Anonyme nous offre un slasher jubilatoire en forme de clin d’oeil aux films de série B. Est-il possible d’y résister ?

 

Mon avis : 

J aimerai savoir pour assouvir ma curiosité qui se cache derrière Anonyme, et c’est livres passionnant, dans Psycho killer il rend hommage au film du genre tel que Halloween mais plus que surprenant aussi à Dirty Dancing.

L’histoire ce déroule dans un petit bled Sherwood Country, avec ses 3672 habitants, il faut être précis, et cette petite ville est dirigé par un mafieux local, Silvio Mellancamp.

Donc au départ il s’agit d’une petite ville tranquille un peu ringarde, placé comme dans un cliché dans une rétrospective des années 80.

Jusqu’a l’arriver de the red mohawk, avec sa crête rouge sur le haut du crâne, affublé d’un masque et de son couteau, hommage encore au film du genre (halloween et massacre à la tronconneuse).

J’ai adoré ce style brutal qui fait partie integrante du style d’Anonyme, contrairement au mivre sans nom ici on reste dans le normal, pas de mort vivant ou autre espece etrange. Juste de bon vieux humains.

Histoire bien addictive car j’ai eu beaucoup de mal à lacher prise alors qu’il était bien tard et je savais que le réveil sonnerais pas longtemps apres.

frise_coeur7

 

Informations : 

titre : psycho killer

Auteur : Anonyme

editeur : sonatine

genre : thriller policier

nombre de pages : 358

20140313-004408.jpg

 

Publicités

Dublin street

Dans le cadre du challenge ABC de nanet j’ai lu un livre de Samantha Young pour la lettre Y

Dublin street de Samantha Young

image

Quatrieme de couverture : 

Hantée par le passé, délivrée par la passion.
Quand Jocelyn Butler pénètre dans le magnifique appartement de Dublin Street, elle croit vivre un rêve. Un cadre somptueux, un quartier agréable d’Édimbourg, et une future colocataire des plus adorables. Ellie Carmichael est certes un peu trop enjouée et curieuse pour le caractère secret de Jocelyn, pour qui se lier d’amitié avec autrui a toujours été une épreuve, mais elle lui est aussitôt sympathique. Son frère, en revanche… Beau comme un dieu, mais aussi arrogant que déstabilisant, Braden Carmichael fait voler en éclats son fragile équilibre. Car en plaquant tout pour venir s’installer en Écosse, la jeune femme espérait laisser derrière elle son passé tragique. Or la passion qui la lie bientôt au ténébreux Braden fait resurgir ses peurs les plus profondes, et les exorcise.

Mon avis :

Il y a plusieurs sujet avec lequel j’ai beaucoup de mal, surtout le deuil. Ses parents et sa petite sœur sont décédés quand elle avait huit ans. Et depuis elle a toujours eu du mal à montrer ses sentiments et à les extérioriser.

Meler histoire d’amour et deuil sujet délicat mais Samantha Young arrive ici avec brio a créer une harmonie.

Ici, on a vraiment une leçon de vie, et nous ne pouvons qu’aimer Jocelyne, qui nous fait vibrer tout au long du roman.

frise_coeur7

Informations :

titre : Dublin street

auteure : Samantha young

éditeur : j’ai lu

challenge : abc de nanet

nombre de pages : 409

banni_reabc2014_al_atoire1

Pars vite et reviens tard

Voici un roman policier pour mon challenge ABC de Nanet, pars vite et reviens tard de Fred Vargas,

cela faisais un moment que j’entendais parler de cet auteur sans avoir eu le plaisir de le découvrir.

Pour la lettre V :  Fred Vargas

9782290349311_ParsViteEtReviensTard_couv.indd

Quatrième de couverture : 

Ce sont des signes étranges, tracés à la peinture noire sur des portes d’appartements, dans des immeubles situés d’un bout à l’autre de Paris. Une sorte de grand 4 inversé, muni de deux barres sur la branche basse. En dessous, trois lettres : CTL. À première vue, on pourrait croire à l’oeuvre d’un tagueur. Le commissaire Adamsberg, lui, y décèle une menace sourde, un relent maléfique. De son côté, Joss Le Guern, le Crieur de la place Edgar-Quinet, se demande qui glisse dans sa boîte à messages d’incompréhensibles annonces accompagnées d’un paiement bien au-dessus du tarif. Un plaisantin ou un cinglé ? Certains textes sont en latin, d’autres semblent copiés dans des ouvrages vieux de plusieurs siècles. Mais tous prédisent le retour d’un fléau venu du fond des âges…

Mon avis :

Ce que j’ai vraiment aimé dans ce roman c’est la manière dont l’assassin s’en prend a ses victimes, en leur occultant le virus de la peste, il fallait y penser.

Je pensais trouvé un livre policier un peu mieux, même si dans l’ensemble j’ai bien aimé mais pour moi avec tout le bruit que j’avais pu entendre sur Fred Vargas, je m’attendais à une histoire exceptionnel.  Je pense que je lirais un autre livre de lui mais pas dans l’immédiat.

Les dialogues quant à eux sont moyens, ca gache un peu le plaisir de cette lecture.

frise_coeur7

Informations :

titre : pars vite et reviens tard

Auteure : Fred Vargas

editeur : j’ai lu

genre : policier

nombre de pages : 347

164476bannire

20140313-004408.jpg

Tous ces silences entre nous

Voici mon livre choisi pour la lettre U dans le cadre du challenge ABC de Nanet, j’arrive aux dernieres lettres et je rencontre pas mal de difficultés à trouver.

Tous ces silences entre nous de Thrity Umrigar pour la lettre U.

9782290008720

Quatrième de couverture : 

Chaque matin depuis vingt ans, dans le Bombay d’aujourd’hui, Bhima quitte sa petite baraque pour rejoindre la maison de Sera Dubash, où elle est domestique. Malgré leur différence de classe et de sang, Bhima et Sera sont liées par leur condition de femme.

A travers deux portraits saisissants, ce roman met en scène la tension entre ce qui unit toutes les femmes et ce qui socialement les sépare encore dans l’Inde contemporaine.

Mon avis : 
C’est l’histoire de deux femmes, l’une riche, l’autre servante, de classe différente, la première est l’employeur de la seconde depuis une vingtaine d’année, Bhima, vit dans un bidonville depuis sa naissance, et Sera qui est née dans la bonne famille et est riche, mais malgré ses différences sociales les deux femmes vivent des épreuves chacunes très difficile, Bhima doit supporter une belle famille et surtout une belle mere mauvaise,  quant à Sera un mari violent, elles connaissent également de rudes épreuves, le décès de proches …
Il faut bien se rendre à l’évidence, l’évolution est en progres en Inde, mais la condition des femmes et surtout celle des classes sociales plus pauvres est très difficiles.
Bhima à s’acrifier sa vie pour que celle de ses proches soit meilleure, et c’est ainsi qu’elle fait tout pour sa petite fille Maya, son monde tourne au chauchemar quand elle découvre une chose sur sa petite fille ( cette derniere est enceinte et donc tout les éspoirs de vie meilleur que Bhima a mis sur cette petite fille vole en éclat)
Un très beau roman, à lire sans réserve.
frise_coeur7
Informations : 
Titre : Tous ces silences entre nous
Auteure : Thrity Umrigar
Traducteur : Martine Leroy-Battistelli
Edition : J’ai lu
Nombre de pages : 378
Lettre : U
Genre : contemporaine
banni_reabc2014_al_atoire1
164476bannire

Réincarnations

J’ai eu beaucoup de mal à trouver un livre pour la lettre Q du challenge ABC de Nanet, j’ai trouvé un livre de l’auteur :

Chelsea Quinn Yarbro pour la lettre Q.

reincarnations-275227-250-400

Quatrième de couverture : 

La paix de Potter’s Bluff, station balnéaire de la côte Est, vole en éclats : coup sur coup, trois morts par le feu, mystérieuses, atroces. Inquiète de sa réputation, la petite ville affirme qu’il s’agit d’accidents. Pour Gillis, le shérif, ce sont des crimes. Malgré le mur de silence, malgré les « pressions », il enquête…
… et cette enquête tourne au cauchemar. Il y a ces vivants que Gillis croise et qui ressemblent tant aux victimes brûlées vives. Il y a ce piéton gravement blessé qui se volatilise, tel un fantôme… Et ce sourire sur le visage de Mr Dobbs, croque-mort et embaumeur !
Comme une vague monstrueuse, la démence déferle !..

Mon avis :

Lecture facile et fluide grâce au style de l’auteur, les scènes sont assez peu explicites, mais l’horreur est bien présent dès le départ.

Ce livre mèle divers genre, c’est un bon thriller, mais en même temps livre d’horreur. Les crimes sont barbares, mais pas dégoutantes au point de stopper la lecture.

J’ai passé un bon moment malgré beaucoup de temps à le lire, pas par manque d’envie mais avec des enfants très énervé ces derniers temps.

frise_coeur7

 

 

Informations : 

Titre : Réincarnations

Auteure : Chelsea Quinn Yarbro

Editions : j’ai lu

Nombre de pages : 255

Genre : thriller / horreur

20140313-004408.jpg

164476bannire

La voleuse de livres

Un magnifique livre de Markus Zusak pour la lettre Z dans le cadre du challenge ABC de nanet

9782266175968

 

Quatrième de couverture : 

Leur heure venue, bien peu sont ceux qui peuvent échapper à la Mort. Et, parmi eux, plus rares encore, ceux qui réussissent à éveiller Sa curiosité. Liesel Meminger y est parvenue. Trois fois cette fillette a croisé la Mort et trois fois la Mort s’est arrêtée. Est – ce son destin d’orpheline dans l’Allemagne nazie qui lui a valu cet intérêt inhabituel ou bien sa force extraordinaire face aux événements ? A moins que ce ne soit son secret… Celui qui l’a aidée à survivre. Celui qui a même inspiré à la Mort ce si joli surnom : la Voleuse de livres…

 

Mon avis : 

Dans ce roman le plus surprenant est sans aucun doute le narrateur, des plus étranges et des plus redouté car il s’agit de la mort elle même qui vient nous compter l’histoire de Liesel Meminger une petite fille de 9 ans à l’aube de la seconde Guerre Mondiale. L’histoire commence donc en Allemagne en 1938 et se termine avec la fin de la guerre, cependant l’épilogue nous amène à l’époque actuelle pour nous parler de la fin de Liesel.  Les mots ont une importance extrême dans ce récit, quand Liesel arrive chez ses parents adoptifs elles ne sait ni lire ni écrire, et pourtant elle arrive chez les Hubermann ses parents adoptifs avec son premier livre qu’elle à volé lors de l’enterrement de son petit frère : le manuel du fossoyeur, c’était la première fois que Liesel côtoyait la mort. Avec Hans elle va apprendre à lire et à écrire, elle passera de nombreux moment dans la cave à cette fin.

Tout au long du livre nous partageons l’existence de Liesel, de Rosa sa mère adoptive qui parait dure et froide au départ mais qui cache un véritable coeur rempli d’amour, de Hans son père adoptif qui fait tout pour la rendre heureuse et la rassurer. De Rudy son premier ami un jeune garçon charmant et en admiration devant Liesel. Et un autre des personnages très important est Max le jeune garçon juif cachés pendant un temps chez les Hubermann dans leur cave.

J’ai pleuré en tournant les pages de ce livre, cela ne m’arrive pas souvent, mais il y a tellement d’émotion dans cette histoire qu’elles ont coulés toutes seules. Un magnifique roman, une histoire poignante à lire et à faire lire.

voici une autre couverture du livre pour une version étrangère que j’ai beaucoup aimé :

the-book-thief-1

frise_coeur7

 

 

Informations : 

Titre : la voleuse de livres

Auteur : Markus Zusak

Editions : poket

Nombres de pages : 632

Genre : Historique / drame

banni_reabc2014_al_atoire1

164476bannire

Merci pour ce moment !

Livre que je voulais lire par curiosité mais qui rentre dans deux de mes challenges, challenge ABC de Nanet et compte tes pages.

Merci pour ce moment de Valérie Trierweiler pour la lettre T

couv9141555

 

Quatrième de couverture : 

Tout ce que j’écris est vrai. À l’Élysée, je me sentais parfois comme en reportage. Et j’ai trop souffert du mensonge pour en commettre à mon tour.

 

Mon avis : 

Je ne suis pas ici pour parler politique, et mon avis sur la question, et ce live n’est pas politique heureusement, il est l’oeuvre d’une femme blessée dans tout ce qu’elle est. Trahie par la personne qu’elle aimait et en qui elle avait confiance, et qui plus est notre président de la République, elle ne critique pas l’homme politique, mais bien l’homme privé, celui qu’il est en dehors des caméras, un homme égoiste, menteur, tricheur, pour qui elle aurait tout donné et pour qui elle a sacrifié sa vie d’avant.

J’ai été choquée par certains passages sur les mots durs du Président, de quel droit lui qui se dit socialiste critique t’il les Français, nous n’avons pas tous des chateaux, ou des parents médecins ou architecte, de dire des pauvres qu’ils sont sans dents est inadmissibles de la part d’un homme tel que lui.

Sous le caractère de femme forte qu’elle a toujours voulu faire paraitre dans son livre elle dévoile que sa carapace n’est pas si invulnérable que cela et qu’elle a eu de grand passage à vide avec cette relation dévastatrice. A plusieurs reprises elle a pris des  somnifères, pour s’évader.

Je ne me permettrais pas de la critquer qui serais je pour le faire, son livre est un moyen pour elle de se vider, d’essayer de se libérer d’une emprise sur son esprit, et j’espère qu’il lui aura fait le plus grand bien.  Il s’agit d’une histoire d’amour heureuse puis malheurese, pleins de jalousie et de tromperie, qui pourrait coller à des milliers de gens, si il ne s’agissait pas d’un des couples les plus médiatiques de notre pays.

Sinon le livre va un peu dans tous les sens, elle change de sujet d’un seul coup et j’ai trouvé moyen. Après on s’y fait.

frise_coeur7

 

 

Informations : 

Titre : Merci pour ce moment

Auteure : Valérie Trierweiler

Edition : Les Arènes

Genre : témoignage

Prix : 20€

Nombre de pages : 318

164476bannire

20140313-004408.jpg

Blanche ou la triple contrainte de l’enfer

Dans le cadre de mon challenge ABC de Namet il me fallait un livre en J, j’ai donc opté pour un livre deHervé Jubert.

Blanche ou le triple contrainte de l’enfer de Hervé Jubert

Lettre J

couv8059535

 

 

Qautrième de couverture : 

Dans Paris assiégé, une jeune fille plonge au cœur d’un mystère palpitant aux frontières de la magie noire. 1870. Les Parisiens sont prisonniers de l’armée prussienne. Blanche, dix-sept ans, est prise au piège comme les autres. Heureusement, son oncle Gaston, commissaire, est là pour la protéger. Mais une enquête difficile le préoccupe : un cadavre est retrouvé, un tatouage occulte sur le bras. Blanche se met en tête d’aider son oncle alors que les meurtres se multiplient…

Mon avis :

Blanche est une jeune fille de la bourgeoisie des année 1870, mais qui sous ses airs de petites filles bien sage cache un tempérament plutot fort, elle est maligne et ne renonce pas devant les obstacles, pour une jeune fille du 19ème siècle c’est assez surprenant, elle ira même jusqu’a se déguiser en homme pour aboutir à certains de ses objectifs.

Paris est envahis par l’armée Prussienne et alors que les Parisiens fuient, Blanche est à la gare avec sa famille, mais il se passe un incident et elle rate le train, le dernier en partance de Paris. Heureusement son oncle commissaire de Police va s’occuper d’elle et tous les deux vont se plonger dans une affaire criminelle des plus sordides.

Ce qui m’a beaucoup plu dans ce livre c’est le contexte historique, et ce qu’on y apprend, l’auteur maitrise parfaitement son sujet, et ses captivants,il a rajouté des petites choses complètement loufoques dedans mais c’est drôle.

 frise_coeur7

Informations : 

Titre : Blanche ou la triple contrainte de l’enfer

Auteur : Hervé Jubert

Editeur : Albin Michel

Genre : policier jeunesse

Nombre de Pages : 441

164476bannire

20140313-004408.jpg

Le secret du quai 13

une très bonne découverte pour moi que ce livre jeunesse « le secret du quai 13 » que je n’aurais probablement jamais lu sans le challenge ABC de Nanet.

En parcourant le rayon jeunesse de la médithèque à la recherche d’un auteur commencant par la lettre I je ne suis tombée que sur deux livres de cette auteure : Ibbotson Eva pour la lettre I.

 

couv50222093

 

Quatrième de couverture : 

Dans la gare de King’s Cross, sous le quai n°13, existe un tunnel qui s’ouvre tous les neuf ans pendant neuf jours.
Il relie Londres à une île mystérieuse appelée le Pays des Brumes soudaines. Alors que les portes du tunnel rouvrent enfin, quatre créatures envoyées par le roi et la reine surgissent: un ogre, un vieux magicien, une fée, et une apprentie sorcière. Il sont là pour retrouver le jeune prince de leur royaume. Ce dernier aurait été kidnappé il y a neuf ans par une certaine Mme Trottell…

Mon avis : 

J’ai regardé la date de parution de sa première édition tellement j’ai trouvé de ressemblances avec Harry Potter, tant au niveau du chunnel qui m’a fait énormément pensé au passage des élèves pour ce rendre à Poudlard et également de ses personnages, le gros Raymond Trottel ressemble à s’y méprendre au méchant cousin d’Harry, le jeune Ben à Harry.

Derrière le chunnel il se trouve un monde merveilleux, peuplé de créatures extraordinaires, sorcières, fées, harpies, ogre gentil, et des petits animaux de compagnie adorables les faiseurs de brumes, que j’avais envie d’adopter, tellement mignon !

J’ai beaucoup aimé l’ensemble des personnages très attachants, ce monde fantastique nous laisse rêveur et quand mon fils aura l’age de le lire il fera partit sans aucun doute de sa bibliothèque. Une belle morale pour ce livre, beaucoup d’amour de la part du roi et de la reine envers leur fils enlevé par la méchante Trotell qui élève si mal son fils.

Un très bon livre pour les petits et les grands fans de fantastiques jeunesses, pour ceux qui ont aimé Harry Potter, il parait que JK Rowling c’est inspiré de ce livre pour sa saga.

 

 

frise_coeur7

 

Informations : 

Titre : Le secret du quai 13

Auteure : Ibbotson Eva

Editions : Albin Michel

Genre : Jeunesse fantastique

Nombre de Pages : 234

Lettre : I

Prix : 12.10

banni_reabc2014_al_atoire1

Triptyque

Voici ma lecture pour la lettre S dans le cadre du challenge ABC, j’ai eu du mal à trouver un livre qui me plaisait mais en farfouillant dans la bibliothèque de ma mère je suis tombée sur celui-ci et ayant déjà lu des livres de cet auteur je savais que le style me plairait.

Triptyque de Karin Slaughter lettre S

couv62675519

Quatrième de couverture :

Atlanta, 2006, le détective Michael Ormewood découvre le corps d’une prostituée, la langue coupée, et s’inquiète de savoir que d’autres ont subi le même sort. John Shelley, qui vient de passer vingt ans en prison pour le meurtre de sa petite amie qu’il n’est pas sûr d’avoir commis, est poursuivi par un maître chanteur. Sans le savoir les deux hommes sont liés par une même affaire.

Mon avis :

Nous commençons le livre avec un retour dans le passé, sur un article de presse, en 1985 suite au meurtre sauvage d’une jeune fille de 15 ans. Le coupable est dès la découverte du corps appréhendé, et puis nous suivons dans la premiere partie du livre Mickael Ormewood, policier et père d’un petit garçon Tim atteint d’handicape cérébrale, l’histoire alterne entre présent et passé, entre 2006 et 1986. Nous suivons également John shelley incarcéré pendant 20 ans pour le meurtre de 1985.

A sa sortie de prison des meurtres de jeunes femmes et des viols avec la même violence reprennent, en effet les victimes ont totues la langues sectionnées.

Dans cette première partie j’ai été choquée par le comportement de Mickael, il va chez sa voisine avec qui il couche assez régulièrement d’après ce que l’on comprend, une gamine !

En seconde partie nous approfondissons avec les personnages de John Shelley et de Will Trent un agent du GBI, venu aider dans l’enquête, ainsi qu’Angie alias Robin, ces différents personnages sont des âmes abimés par la vie, enfance maltraitée, abandonnés…

Seul bémol on devine très vite qui est le véritable coupable et dès la seconde partie, il nous est dévoilé, s’ensuit une enquête mené par les trois personnages principaux indépendamment qui les mèneront tous les trois à la vérité et l’identité du psychopathe. Certain passage sont tout de même assez long mais la lecture est facile, il m’a fallu 3 jours pour le lire, pendant mes moments de calme.

frise_coeur7

 

Informations: 

Titre : Triptyque

Auteure : Karin Slaughter

Saga : Will Trent

Editions : Grasset

Genre : thriller

Nombre de Pages : 512

Prix : 21.50€

challenge ABC par Nanet lettre S

banni_reabc2014_al_atoire1

 

 

Navigation des articles