Antilope aux pays des livres

A great WordPress.com site

Archives de la catégorie “le livre perdu des sortilèges”

L’école de la nuit !

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Orbit et le forum de livraddict pour ce partenariat, ce fut un immense plaisir d’avoir été choisie.

Quatrième de couverture :

Diana Bishop, jeune historienne héritière d’une puissante lignée de sorcières, et le vampire Matthew Clairmont ont brisé le pacte qui leur interdisait de s’aimer. Quand Diana a découvert l’Ashmole 782, un manuscrit alchimique, à la bibliothèque d’Oxford, elle a déclenché un conflit millénaire. La paix fragile entre les vampires, les sorcières, les démons et les humains est désormais menacée.
Déterminés à percer le mystère du manuscrit perdu, et tentant d’échapper à leurs ennemis, Diana et Matthew ont fui à Londres… en 1590. Un monde d’espions et de subterfuges, qui les plonge dans les arcanes du passé de Matthew et les confronte aux pouvoirs de Diana.
Et à l’inquiétante École de la nuit.

Mon avis :

Certains rangent ce livre en jeunesse-young adult, pour ma part il s’agit bien d’un livre pour public adulte, plus mature que le tome 1, les personnages principaux (Diana et Matthew) ont évolué, et leur histoire avec. Nous commençons le livre où nous terminions le livre perdu des sortilèges, on se souvient de la fuite de Diana et de Matthew dans le passé, et nous nous retrouvons plongés au 16ème siècle, j’ai adoré les personnages liés à cette époque, et les évenements marquants, véritables ou imaginaire. Diana qui se sentait prête pour ce voyage dans le passé se trouve un peu perdue et se rend compte qu’entre ce qu’elle a appris dans ses livres et la réalité il y a quand même des différences non négligeables, son accent est un des soucis de cette époque, sa silhouette aussi, et il ne faut pas oublier qu’à cette époque le rôle d’une femme n’etait pas du tout le même qu’à notre époque. Heureusement Matthew à de précieux alliés dans ses amis  qui vont être d’une aide précieuse pour eux. Certains comme « Kit » Cristopher Marlowe posent probleme mais ce sont des cas isolés.

Dans cette époque Diana découvre un Matthew différent de celui qu’elle connaissait et n’en est que plus amoureuse,il fait parti de l’école de la nuit,  il ne faut pas oublier qu’ils sont retournés dans le passé pour deux raisons, l’ashmole 782 et trouer une sorcière assez puissante pour enseigner à Diana à comprendre et maitriser sa magie,  Les pouvoirs de Diana sont incontralables et elle ne sait pas comment les gerer, jusqu’à sa rencontre avec Susanna Norman et Goody Alsop qui vont énormément l’aider, et grâce à cela elle fera connaissance avec sa vouivre ! Mais en cette époque de chasse aux sorcières où ses dernières sont torturées et brulées vives il n’est pas évident d’en trouver une et aussi de ne pas se faire remarquer,  pire dénoncer, c’est ce qui manque d’arriver à Diana dans la première partie. J’ai aimé  découvrir les habitudes et vêtements d’époque, et découvert par la même ce qu’était une basquine, et je dois dire qu’être une femme au 16eme siècle ne devait pas être de tout repos, même pour la bourgeoisie.

Nous assistons à quelques passages dans le présent pour nous montrer que chaque acte a des conséquences, tout changement dans le passé interagit avec le présent, la famille de Clermont veille à récuperer tous les objets qui peuvent trahir le passage de Diana et de Matthew dans cette époque.

L’auteure nous ouvre les portes du passé et nous y plonge avec réalisme, nous ressentons bien l’attachement de l’auteure à l’histoire et sa maitrise du sujet,  nous décrivant odeur, paysage, climat, ambiance de chaque lieu visité. Nous rencontrons le célèbre William Shakspeare, Elisabeth 1er (qu’il ne devait pas faire bon rencontrer, j’ai bien aimé le passage où elle a une rage de dent, qui n’a jamais eu mal aux dents, et remercier les antalgiques de nous soulager, ici aucun remède miracle mis a part le sang de Matthew, mais j’imagine bien, les souffrances de l’époque face à des petits maux qui nous semble aujourd’hui bénins).

Certains passages sont très émouvant , comme la rencontre de Matthew et de son père Philippe à leur retour à sept-tour, celui-ci connait le futur, et en souffre, mais cette rencontre va lui permettre de se pardonner,  nous découvrons en Philippe un homme captivant, que l’on ne peut qu’aimer, c’est d’ailleurs lui qui organise un « vrai » mariage pour Matthew et Diana et qui reconnait Diana comme fille, et pour cela il lui impose la marque.

A Blackfriars (quartier de Londres) Diana va faire des rencontres qui seront pour elle très enrichissantes, d’abord avec Mary Sidney comtesse de Pembroke et alchimiste, avec qui Diana va passer de longues heures, et qui pour elle sera une véritable amie, elle fera également la connaissance du père Hubbard (le roi des vampires) personnage pas très agréable mais grâce à qui elle rencontrera la jeune Annie (adolescente qui apprend juste à maitriser ses pouvoirs) mais dont la tante n’est autre que la fameuse Susanna Norman, et de cela Diana rencontrera tout le coven de Blackfriars ! Il y a aussi le petit Jack, enfant maltraité des rues, voleur mais vraiment attachant que Matthew et Diana vont prendre sous leurs ailes.

Puis ils partent à Prague, sur la route de l’ashmole 782 qui à été volé au dr Dee par Edward Kelley, un alchimiste et un démon, mais là bas c’est sans compter sur les intentions de l’empereur Rodolphe II personnage malsain et malfaisant, qui désire ce qu’il ne peut obtenir. A leur retour une bonne nouvelle les attend.

Il y a un autre personnage de ce livre que j’ai vraiment aimé c’est Gallowglass, qui est le neveu de Matthew, et j’espère qu’il fera aussi partie du tome 3 ! Un livre plein d’émotions, de courage, de suspense, d’attachement et d’histoire.

Comme le premier tome la couverture est très belle.

Informations :

Titre : L’école de la nuit

Auteure : Deborah Harkness

Editeur : Orbit

Prix : 19€90

Nombre de pages : 549

Publicités

Le livre perdu des sortilèges !

Depuis le 15 juin j’avais ce livre dans ma PAL, et sur le site de Livraddict il y a eu une LC, je me suis donc décidée à le lire et ce fut un véritable plaisir.

Le livre perdu des sortilèges, tome 1 :

Quatrième de couverture :

Diana Bishop a renoncé depuis longtemps à un héritage familial compliqué, pour privilégier ses recherches universitaires, une vie simple et ordinaire. Jusqu’au jour où elle emprunte un manuscrit alchimique : l’Ashmole 782. Elle ignore alors qu’elle vient de réveiller un ancien et terrible secret – un secret convoité par de nombreuses et redoutables créatures. Parmi eux, Matthew Clairmont. Un tueur, lui a-t-on dit. Malgré elle, Diana se retrouve au cœur de la tourmente.

Mon avis :

Un roman qui parle d’amour, de vampire, ca vous fait penser à Twilight pourtant il n’y en ai rien, ce livre est un pur chef d’oeuvre, un roman ou se mèle histoire et surnaturelle, Diana Bishop est une sorcière qui à depuis longtemps renoncé à ses pouvoirs, depuis la mort tragique de ses parents alors qu’elle n’avait que 7 ans, s’est une jeune femme très intelligente qui est professeur , et qui a un doctorat en histoire des sciences, elle aime particulièrement l’alchimie et se rend tous les jours à la Bodléine (bibliothèque qui a été ouverte en Angleterre pour conserver un exemplaire de tous les ouvrages imprimer en Angleterre, Elias Ashmole à fait don de la totalité de ses livres à sa mort ), Diana demande un livre « l’ashmole 782 » et à partir de là sa vie entière va être boulversée. On retrouve beaucoup de référence à Darwin.

Sa rencontre avec l’énigmatique Matthew Clairmont, beau vampire, qui s’interesse de près à l’ashmole 782 et à Diana, les débuts du roman nous entrâine dans Oxford, qui par son décort se prête vraiment à cet atmosphère. Mais Matthew et Diana s’est bien plus que l’ashmole 782, et le vampire veille sur la sorcière qui est surveillée par bien d’autres créatures depuis sa découverte du livre.

L’histoire est complexe bien plus qu’il n’y parâit au premier abord, les deux protagonistes nous font voyager d’Oxfort en France, puis de France à New-York et le prochain volume nous emmenera encore plus loin, puisque nous partons en 1590 en Angleterre.

On ressent à travers le roman le gout prononcé de Deborah Harlkness pour le vin et on a envie de déguster avec Matthew et Diana un verre d’un de ses vins si raffiné et délicieux.

Le livre perdu des Sortilèges est une trilogie, le tome 2 sort en France le 14 septembre, nous en saurons plus sur l’évolution de la relation entre Matthew et Diana, l’ashmole 782 et le conclave, il faut savoir que les rellations entre créature différente est interdite.

Ce que j’ai beaucoup apprécié aussi dans ce livre c’est qu’on est loin des romans pour adolescentes, l’histoire tiens vraiment la route, et n’est pas mièvre comme beaucoup.

Pour moi ce fut un véritable coup de coeur,et la couverture est splendide ce qui ne gâche rien au plaisir.

Informations :

Titre : le livre perdu des sortilèges

Auteure : Deborah Harkness

Editeur : Calmann-Levy

Prix : 19€50

Nombre de pages : 517

Navigation des articles